lundi 30 janvier 2012

Oldies: Cabbagetown

C'est en septembre que j'ai parcouru ce quartier qui reste ma visite préférée de la ville. D'abord attirée par son nom charmant, je me suis ensuite intéressée à son histoire.

L'histoire de l'ancien Cabbagetown commence dans les années 1840, lorsque les immigrants irlandais fuyant la grande famine s'établirent dans ce secteur de l'est de Toronto. On dit qu'ils étaient tellement pauvres qu'ils plantaient des choux dans leurs jardins - un légume résistant bien à l'hiver, ce qui a donné son nom au quartier. A l'arrivée de la grande dépression, ce dernier est devenu notoirement insalubre, tandis que maladies et alcoolisme ravageaient les foyers, où s'entassaient souvent plusieurs familles nombreuses. Réagissant à cet état de misère en plein coeur de Toronto, la ville décida dans les années 1940 - 1950 de raser tout le quartier au profit d'un réaménagement complet. Aujourd'hui, ce sont des barres d'habitations qui remplacent l'ancien Cabbagetown, rebaptisé Regent Park ; et on parle de nouveau d'un réaménagement, cette fois dû à l'insécurité.

Un voisinage typique de l'ancien Cabbagetown (1951)
Un vestige de l'ancien Cabbagetown (probablement à Corktown)
Regent Park

Ce ne sont pas les barres que je veux vous montrer, mais l'autre quartier plus au nord qui a pris le nom de Cabbagetown dans les années 1970.

Cette partie de la ville originalement appelée Don Vale a été rebaptisée dans les années 1970 sous le nom de l'ancien quartier de Cabbagetown, aujourd'hui détruit. Je n'ai découvert cela qu'en faisant un peu plus de recherches sur l'histoire du quartier. En effet, toutes les sources évoquant brièvement Cabbagetown et son histoire associent le quartier aux belles maisons victoriennes (Don Vale) à l'ancien foyer des Irlandais fuyant la famine (Cabbagetown). D'après ce que j'ai lu, il s'agit en fait de l'initiative d'un agent immobilier qui, dans les années, 1970, a trouvé l'idée de ressortir ce nom des oubliettes pour attirer l'attention sur le quartier de Don Vale à coup de nostalgie (quand on voit le nom de Cabbagetown quelque part, l'histoire des Irlandais plantant des choux suit souvent). Apparemment, les seuls vestiges de l'ancien Cabbagetown se trouvent dans les secteurs de Corktown et Trefann Court, au sud de Regent Park. Trefann Court a lui aussi été menacé de destruction dans les années 1950 - 1960 pour financer un projet similaire à celui de Regent Park, mais les résidents expropriés, appuyés par le futur maire de Toronto John Sewell, réussirent à faire annuler le projet.

La plupart des habitations constituant l'actuel Cabbagetown (Don Vale) - dont l'architecture inclut les styles Gothic Revival, Queen Anne, Second Empire, ainsi que le typiquement Torontois Bay and Gable - ont été construites peu avant la première guerre mondiale, alors que le quartier atteignait un pic de prospérité. Tout comme dans l'ancien Cabbagetown, c'est la classe ouvrière qui habitait le quartier de Don Vale. Dans les années 1970, le secteur, pris en main par des professionnels, a subi de nombreuses restaurations visant à l'embourgeoiser. Je ne sais pas si le quartier de Don Vale était dans le même état que l'ancien Cabbagetown entre les années 1930 et 1950...

Malgré le décalage entre l'ancien et le nouveau Cabbagetown, les deux quartiers ont néanmoins un point commun : le sens de la communauté. Alors que la misère sévissait dans les années 1930, les rues de Cabbagetown sont toujours restées sûres, tandis que les habitants s'aidaient mutuellement ; chacun partageant le même lot de misère. Aujourd'hui dans le nouveau Cabbagetown, le sens de la communauté se manifeste par les nombreuses associations (notamment de préservation du quartier, mais aussi de danse), ainsi que par le Cabbagetown Festival en septembre, qui consiste entre autres en un festival de cinéma et une tournée des pubs et restaurants.

Cabbagetown en images :

Les grandes demeures de Parliament Street










En s'infiltrant plus dans les petites rues








 Le drapeau qui ponctue les rues














Maple tree and cabbage



Sources :
http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=235088
http://www.ourhometoronto.com/neighbourhoods/cabbagetown/
http://en.wikipedia.org/wiki/Cabbagetown,_Toronto 
http://en.wikipedia.org/wiki/Trefann_Court
http://closeupfilms.ca/Films/Return_to_Regent_Park.php

samedi 28 janvier 2012

Cliffs of Moher

Sur la côte ouest, il fait venteux. Lumière sur un autre monde. Petit aparté: une scène du film Harry Potter and the Deathly Hallows a été tournée là.








vendredi 20 janvier 2012

Walking shoes

Washington DC, sur le chemin du Jefferson Memorial
Downtown Miami
Aéroport de Miami (quoi ? non non, on n'a pas pris l'avion)
Gift shop à la Nouvelle Orléans

Pourquoi prendre mes chaussures en photo, me direz-vous ? Parce que ce sont les seules chaussures que j'ai portées pendant tout mon road trip de fin d'année.
A un jour près:

22/12/2011 (1er jour), Rockefeller Plaza, Manhattan, 11h du matin :



22/12/2011, à côté de Central Park, Manhattan, autour de 17h :

Merci à mes solides (bien que peu seyantes) chaussettes de ski

Ces ballerines New Look de qualité discutable ont donc été mes chaussures de route pendant près de 13 jours de cavalcades touristiques. Comme quoi, on peut être touriste tout en gardant le pied flatteur. Ce n'est donc pas ça qui me poussera à acheter ma première paire de baskets depuis près de dix ans (et, oui, les ballerines sont toujours en vie, si vous vous posiez la question). 
Autre conclusion : non Nancy, these boots are not made for walking.